agonia
portugues

v3
 

Agonia.Net | Regras | Anúncios Contato | Participar
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poesia Pessoais Prosa Roteiro Crônica Imprensa Artigo Comunidades Concurso Especial Técnicas literárias

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textos do mesmo autor




Traduções deste texto
0

 Comentários dos membros


print e-mail
Visitas: 2637 .



Reflexions
artigo [ Sociedade ]
Suite à l'entrevue de Miron Manega avec Dan Puric

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
por [Lyria ]

2010-01-26  | [Este texto deve ser lido em francais]    | 










Nombreux gens de culture et de bonne foi, désirent faire marcher les choses en Roumanie, mais on ne sait pas trop comment s’y prendre, vue l’absence des règlements fiables dans le système ainsi que le désintérêt général des politiques. Non dernièrement, les grandes masses, avec leurs soucis de tous les jours n'ont plus l’appétit des profondeurs culturels et spirituels. Eux sont nourris par les médias, suivant la tendance mondialisée d’anéantissement des identités des peuples.
La question est trop profonde et la couche de moisissure qu'est la sous-culture a bien gagné en épaisseur, agissant comme un filtre contre tout ce qui est de bon sens et de valeur.
Pourtant il y a des pays où on ne se laisse pas faire, on se batte pour y gagner sa place bien méritée. Sans recourir à la discrimination sur l’échelle des valeurs on réussi assez bien de réconcilier la chèvre et le choux.
Dans une démocratie véritable tout le monde a droit de s’exprimer et tous ceux qui s’expriment trouvent leur audience auprès des diverses tranches du public. Chacun, à son niveau, cherche à comprendre ses hauts et ses bas. Selon ses capacités on progresse plus ou moins, en tout respecte et tolérance des différences. Il s’agit d’ouverture et transparence, de compréhension et d’entraide, de vérification de soi-même par rapport aux ses semblables, par rapport à la société et par rapport aux valeurs culturelles. La bonne voie n’est pas celle de l’attaque et de la critique acerbe, surtout lorsqu’on se trouve en position de minorité. On ne peut pas annihiler d’une traite l’usurpation des valeurs. Il nous reste de préserver ces valeurs et de les propager dans terrain fertile.
De nos jours, des vérités accablantes font surface, des religions millenaires s’écroulent sous le poids des nombreuses organisations de type sectaire qui sont surgies en s’emparant de ces vérités, en les adaptant à leurs buts. La naïveté des masses leur rapporte gros en permettant leur infiltration partout sur le plan social, culturel et politique. Ceci est possible tant que le niveau de conscience des masses demeure bas. On leur titille l’illusion d’accroissement de leur intelligence.
L’action de la culture prend les dimensions de la lutte de David contre Goliath, sauf que l’on ne peut pas entrevoir à qui la victoire.
Alors il faudrait se servir des outils de "l’ennemi" mais avec beaucoup plus d’intelligence et diplomatie tout en préservant sa nature honnête et juste. Ces outils sont : l’idée, le regroupement, le plan stratégique, l’action ferme et perpétuelle, goute par goute, rituelle presque, et à tous les niveaux.
C’est un ouvrage titanique, n’est-ce pas…
En parlant du potentiel de l’intelligence, il ne faut pas se vanter du potentiel de son peuple sans vraiment se renseigner sur les autres peuples. À mon avis il y a un certain équilibre, de ce côté, dans le monde qu'il faut considérer.
Mais je suis parfaitement d’accord que nombreuses têtes roumaines se sont fait voler leur travail de toute leur vie par des personnes, devenues par la suite, de lauréats des divers prix importantes, contribuant au progrès scientifique et culturel de certains pays puissants d’abord, ensuite au profit de tout le monde mais avec de buts précis. Prenons l’exemple de Stefan Odobleja, ce grand, passé dans l’éternité, pauvre, couvert d’anonymat et jamais rassuré de sa perte. C’est grâce à sa « Psychologie consonantiste » que nous pouvons communiquer par Internet aujourd’hui, en partageant nos connaissances, en nous enrichissant par le bagage incommensurable d’information qui se met à notre disposition.Mais ce fait est totalement ignoré à travers le monde.
Je prouve un sentiment de bonheur à chaque fois que je découvre un roumain qui a réussi à se faire entendre et écouter dans le monde. Tant pis si son pays n’a pas trouvé de place pour l’aider de s’affirmer dans son sein d’abord.
Voila, ce pourrait être un point de départ : dépister, promouvoir, soutenir et protéger ces têtes de valeur et leur permettre d’apporter leur véritable contribution au progrès général. Il faut gagner des amis, les apprivoiser en assumant avec amour ses responsabilités.
Ce n'est pas par une attitude élitiste que la culture va gagner du terrain mais par une profonde compréhension des choses avant tout action combattante. Il faut rattraper les gens, un par un, de ce réseau de moisissure homogène et épaisse…
Mais qui trouve la force et la patience pour rassembler les ruines afin de bâtir un avenir plus propre ? Malgré ce scepticisme il faut s’accrocher aux slogans « tout est possible » et « l’union fait la force ». Pourquoi ce serait valable seulement en direction négative ?

Lidia Ureche

.  | índice










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii Portal de Literatura, Poesia e Cultura. Escreva e desfrute os artigos, crônicas, prosa, poesia clássica e concursos. poezii
poezii
poezii  Busca  Agonia.Net  

A reprodução de qualquer material sem a nossa permissão é estritamente proibida.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Regras para publicação e de privacidade

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites!