agonia
portugues

v3
 

Agonia.Net | Regras | Anúncios Contato | Participar
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Poesia Pessoais Prosa Roteiro Crônica Imprensa Artigo Comunidades Concurso Especial Técnicas literárias

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textos do mesmo autor




Traduções deste texto
0

 Comentários dos membros


print e-mail
Visitas: 3531 .



\"Verdun, j\'y étais!\" (II)
artigo [ Sociedade ]
jours 3 et 4

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
por [Danny ]

2010-08-31  | [Este texto deve ser lido em francais]    | 










La rencontre de paix a continué pendant 7 jours.
Je vais faire ici un petit résumé des journées 3 et 4.

L’objectif de la troisième journée a été de travailler sur l’Europe et le Parlement en faisant un jeu de rôle. On a, donc, formé des équipes, chacune contenant 4 élèves qui représentaient un pays. Moi, par exemple, j’ai été le Ministre de l’Intérieur de l’Italie. On a réuni le Conseil des Affaires étrangères de l’Union européenne et on a discuté et approuvé un pacte européen de l’immigration définissant la politique européenne de gestion globale et concrète des migrations en association avec les pays émetteurs. Chaque élève a reçu des fiches qui précisaient la position de son pays et la position qu’il devait adopter personnellement pendant le conseil.

Sur ma fiche on pouvait lire :

«Italie: Dans son programme de gouvernement, le Prémier ministre italien a retenu comme priorité, d’une part, une émigration contrôlée pour compenser le vieillissement de la population italienne et, d’autre part, le refus de toute regularisation massive de clandestins.»

«Ministre de l’Intérieur: Personnellement, le ministre de l’Interieur est pour une politique d’accueil des migrants très restrictive, limitée aux seuls métiers connaissant des difficultés de recrutement avérées et exclusivement limitée aux pays dont les populations peuvent s’intégrer facilement culturellement et cultuellement en Italie. Il souhaite s’associer à l’opération charters européens d’expulsion de clandestins envisagée par la France »

Le Conseil a duré environ 2 heures. Voici quelques photos prises pendant la séance.

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

***

Une activité très intéressante de la quatrième journée a été la rédaction commune d’une lettre qu’un soldat de la Prémière Guerre mondiale écrirait à ses arrières-petites-enfants sur ce qu’il attend de l’Europe au XXIème siècle. Voici quelques lettres que les élèves ont écrites.

Lettre de Laure et Eva (France)
Mes chers enfants, je suis sur le champ de bataille et je tiens à vous écrire pour que vous compreniez à quel point la guerre est horrible. Tous les jours, beaucoup d’hommes meurent au combat, et je trouve ça vraiment injuste. Je vous souhaite que cela ne recommence jamais car c’est vraiment terrible de perdre quelqu’un qu’on aime.
Je vous demande de ne jamais oublier que beaucoup d’hommes se sont battus pour votre liberté et pour vos droits. Ne commettez pas l’erreur de recommencer cette horreur.
Je souhaiterais que vous continuiez à entretenir la mémoire pour que cela ne se reproduise pqs. Je compte sur vous pour tout faire pour que la paix perdure. J’espère vraiment que vous comprendrez que se battre ne sert à rien, à part perdre des gens qu’on aime pour ensuite les pleurer toute notre vie. Je vous envoie ce dessin pour vous montrer que la guerre ne représente rien, à part le désastre, qui reste aussi dans notre tete et surtout dans notre cœur.
Gardez cette lettre, prenez-en soin, pour rien de tout ce qui s’est passé ne soit oublié. Ne recommencez pas, cela ne sert à rien.
Mes chers enfants, je vous embrasse, vous me manquez terriblement.


Lettre de Mira et Theresa (Allemagne)
Au début, je ne savais rien de cette guerre. J’ai pensé que c’était important de défendre son pays et de lutter pour son pays. Mais maintenant, j’ai vu trop de camarades mourir et je ne sais pas combien d’ennemis j’ai tué.
Je ne veux plus et je ne peux plus. J’ai compris que cette guerre est une guerre sans raisons et sans profit pour tout le monde. N’oublie jamais ça : il n’y a pas de gagnants dans une guerre.
J’espère que tu ne devras jamais lutter.
J’espère que l’Europe de demain sera une communauté pacifique.
Peut-etre que j’aurai la possibilité de parler avec toi de tout ça.
Je t’aime beaucoup, ne m’oublies pas !



Photobucket

Photobucket

Et maintenant quelques photos avec la ville de Verdun:

Photobucket

Photobucket

Photobucket

.  | índice










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii Portal de Literatura, Poesia e Cultura. Escreva e desfrute os artigos, crônicas, prosa, poesia clássica e concursos. poezii
poezii
poezii  Busca  Agonia.Net  

A reprodução de qualquer material sem a nossa permissão é estritamente proibida.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Regras para publicação e de privacidade

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites!